De bons résultats ou le travail récompensé

Nos petits togolais du primaire n’ont pas eu les vacances scolaires habituelles cette année. Comme ailleurs dans le monde, leurs écoles ont fermé et ils n’y sont pas retournés pendant deux mois et demi. Mais pour eux pas d’enseignement à distance ! L’école, collège et primaire, n’a vraiment repris que le 14 juin, date à laquelle, en fait, l’année aurait dû finir. Une petite catastrophe pour les élèves car, moins stimulés pendant cette longue période, ils ont perdu une bonne partie de leur apprentissage. Ce fut donc un challenge de plus pour coup de pousse et les enseignants.

Pas de vacances estivales pour eux alors : écoliers et collégiens sont allés à l’école tout l’été et ont passé leurs examens, CEPD* et Brevet des collèges, fin août . Nous n’avons que les résultats du CEPD et… ils sont bons 😁. Ils sont même très bons : alors qu’au Togo la moyenne nationale est de 78% nous affichons près de 93% de réussite dans les villages que nous sponsorisons. 93% ! 🤗 Respect, les profs !

CEPD* : certificat d’études du premier degré

Boré ou une reprise en main magistrale !

Laissez-moi donc vous raconter la belle histoire de l’école primaire de Boré et de ses 100% de réussite (en ces temps de morosité, cela fait du bien).

Préparation du CEPD blanc par les professeurs

Voici un village dont les résultats n’auguraient rien de bon ! L’année dernière avait été catastrophique. Le directeur de l’école, la personne clé de la réussite, était sans arrêt absent et pas du tout motivé pour transmettre son savoir à ses petits élèves. Bref, c’était un mauvais prof et les élèves l’année dernière en avaient fait les frais. Nous étions inquiets car le CM2 est une classe très importante. Le maître y a deux objectifs :

  • il exécute le programme et prépare les enfants à cet examen national de fin de cycle ;
  • il diagnostique les enfants pour les aider plus spécifiquement et corriger leurs lacunes (en l’espèce il y en avait beaucoup !).

Par chance à la rentrée dernière, un nouveau directeur est nommé : Monsieur Koulbème, venant de Nagou. Par chance également, Monsieur Koulbème est intelligent et motivé. Au lieu de prendre la classe de CM2 comme c’est l’usage, il est assez astucieux pour y placer un professeur très compétent, Monsieur Toussaint, de Yembour. Celui-ci, un excellent enseignant qui a été déplacé du CM2 à une autre classe par l’ancien directeur, remet tout le monde au travail, redonne le goût de l’effort et de l’étude et obtient les résultats que l’on sait.

Deux collégiennes avant le Bevet

Il est aidé par coup de pousse qui a un dernier atout dans sa manche. Vous savez que nous croyons très fort à la sensibilisation. Augustin, notre expert éducation sur le terrain, organise alors des réunions parents-profs dans les villages. Il secoue les parents, il les eng… même ! m’a-t-il raconté, et croyez-moi, dans ces cas-là je préfère ne pas être le sujet de son ire 😁. En bref il leur dit qu’il faut aussi travailler en dehors des jours d’école et que les cours supplémentaires que propose coup de pousse sont le gage de la réussite. Il insiste surtout auprès des mères afin qu’elles laissent leur filles travailler en paix sans les accabler de travaux domestiques. Il sait être persuasif et son discours est entendu (particulièrement à Boré qui présentait trois fois plus de filles que de garçons).

CQFD : Le travail et la vertu paient et la réussite est au bout du chemin 🤗.

Un trail reporté et SavaNana qui continue

Vous le savez, nous avons dû interrompre la levée de fonds qui devait se faire ce mois-ci à l’occasion de Belle-Île-en-Trail. Comme beaucoup de manifestations sportives, le trail a été reporté. Il se courrera en septembre 2021. Un coup dur pour les coureurs et l’association. Mais certains pousseurs avaient déjà commencé à collecter et nous avons quand même recueilli la somme de 3875€ ! Bravo et merci à tous les coureurs et leurs donateurs. Soyez assurés que vos efforts n’auront pas été vains.

Un trail reporté à 2021

Rappel : ce trail du 19 septembre devait servir à financer le projet SavaNana, soit la mise en production de serviettes hygiéniques lavables (plus d’infos ici).

Le trail a fait pschiiit mais les couturières n’ont pas arrêté de bosser pour autant. Nous avons pu, par une combinaison de bonnes volontés fantastique (merci cher Marc 🥰), envoyer au Togo par bateau, en mai, le tissu technique indispensable à la fabrication des produits (pour les curieux, cela s’appelle du PUL).

PUL Oeko-tex

Les couturières ont pu s’y mettre et elles ont commencé à couper et coudre avec d’autant plus d’enthousiasme qu’elles croient très fort au projet ! À ce jour nous avons encore quelques petits soucis techniques mais nous pensons bien pouvoir proposer à nos grandes écolières et nos collégiennes un pack de serviettes hygiéniques lavables à la rentrée (en octobre). Que le moment des règles ne soient plus synonyme de perte de dignité et d’absence à l’école. Pas besoin de cela comme handicap. Les filles en Afrique en ont déjà bien assez.

Ah ! Dernière chose : allez nous rendre visite sur Insta et découvrez les ateliers La Couture où sont fabriquées les serviettes SavaNana…

Retrouvez-nous sur Insta et suivez en direct les débuts de l’aventure SavaNana…

À bientôt…


2 commentaire

Pierre D. PIAKE · 29 septembre 2020 à 20 h 38 min

C’est fantastique, le travail abattu ! Félicitations à tous les acteurs, en particulier les enseignants et nos partenaires de Coup de Pousse !
Mais la route est encore longue ! Donc ne baissons pas les bras si tôt !
Courage !

    Florence · 30 septembre 2020 à 7 h 19 min

    Merci !

Répondre à Florence Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FR